Un enfant, un arbre

Publié le par Bruno Chichignoud/CAEB

  1.  Une action « développement durable » suivi et organisé par le CAEB (Conseil des Activités Educatives du Bénin) CEMEA, de l'UNESCO et de Solidarité Laïque...
  2.  L'action est très simple dans le principe...
  3. Chaque enfant plante son arbre, (en fait, ils sont deux, à tour de rôle) et apporte de l'eau de «chez lui» (bouteilles plastiques ou bassine...) pour l'indispensable arrosage quotidien, souvent dimanche compris, au moins tant que l'arbre est frêle.
  4. Les visées de cette action sont plurielles:

  5. Sensibiliser les enfants à la déforestation au respect et à la protection de la nature. La patience nécessaire  pour faire pousser la plante est formatrice... Dans une école d'Avrankou (15 km de Porto Novo), l'équipe a du sensibiliser la population alentour et organiser des gardes pour que le bétail errant ne vienne pas manger les jeunes pousses.
  6.  
  7.  Existe aussi une intention d'éducation à la nutrition. Un instituteur rappelle que l'alimentation de base est le maïs avec un fond de sauce (huile et poivrons cuits), le riz est ici finalement assez rare, pas de laitage car trop cher, de même pour le poisson et à plus forte raison la viande. L'enfant qui en consommerait serait considéré comme un voleur: on doit laisser ces plats aux adultes!!!
  8. Le fruit cultivé est habituellement vendu.... Alors ici à l'école on pourra les consommer (gratuitement) et ouvrir ainsi la palette alimentaire.
  9.  
  10.   C'est aussi, à terme, de l'ombrage pour le repos... quand les enfants ne rentrent pas chez eux. Faire un long trajet pour une galette de maïs qu'on peut emporter « invite » à rester sur place. Notons que c'est la première fonction à laquelle les enfants ont pensé au début du projet.
  11.  
  12. Évidemment, la plantation est un support pédagogique...
  13.  L'école comporte 4 classes de 68 à 89 enfants par classes!!!...  5 par table... et sans ouvrage. Dans un contexte dépourvu de matériel, cette plantation est alors un espace d'apprentissage à ciel ouvert. Pour les acquisitions, tout dépend de l'age des enfants...
  14.  
  15.    Et une ressource pour la coopérative scolaire:
  16. notamment par le vente du bois d'oeuvre et de chauffage
  17.  
  18. Quelques perspectives à travailler avec les équipes
  19. l        Des échanges avec d'autres « enfants jardiniers ».. permettraient de travailler les acquis et de forcer à l'observation, base de toute éducation scientifique... (correspondances scolaires avec des enfants français, il faudra juste prévoir les timbres pour le retour)
  20. l        Le travail botanique et les réflexions sur le développement durable... seraient à inventer.
  21. Par exemple en transformant la cour en  jardin botanique... avec des informations données par les enfants...
  22. l        L'association de parents d'élèves très impliquées pourraient  participer à une fête des plantations... et par la même encourager à planter des arbres chez soi...
  23. l        Prévoir un apprentissage des techniques de bouturage...
  24.  Dans des écoles volontaires est organisée une plantation d 'arbres d'essences diverses: des fruitiers (papaye, mangue,avocatiers,...) , des ornementaux (acacias, filao,),  du bois de chauffe, du bois d'oeuvre...

Publié dans UN ENFANT - UN ARBRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
un vrai bonheur de vous rejoindre... avec quelques jours de retard sur le lancement, pour cause de panne de web au village !<br /> Alors surtout, continuer l'aventure des arbres, de la rencontre et du partage. A bientôt sans doute                      Brigitte
Répondre
F
Bravo pour cette initiative, cela me fait penser au stage que j'ai fait à MADAGASCAR il y a deux ans....sur les logique de Dvpt. Durable. Par contre sur le stage que nous encadrons  en ce moment au bord de la mer méditerranée à Vendres (34 LR Occitanie), nous n'avons pas réussi vraiment des miracles avec ce groupe de stagiaire en ce qui concerne l'écho-citoyenneté  (sic)...dommage ! par contre qu'est ce qu'on a chanté !!!<br /> Bravo pour votre projet et votre Blog, et qui sait..."il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas"...A bientôt....en Afrique ou en Europe...<br /> Francis, Hichem, Arnaud et Sylvie <br /> CEMEA LR
Répondre
R
Bravo pour cette action éducative intéressante à de multiples niveaux et bravo pour ce nouveau blog déjà bien fourni.<br /> Nadège<br /> France
Répondre